Nanja Breedijk
harpe triple

 

Nanja Breedijk, continuiste, soliste et professeur de harpe baroque et de basse continue, s’active dans tous les champs de la harpe ancienne, de la harpe renaissance à la harpe à pédales.

Après ses études de harpe moderne au Conservatoire Royal de la Haye, Nanja Breedijk décide de se spécialiser dans l`arpa doppia, qui se prête excellemment au répertoire italien, allemand et anglais du 17e siècle.

Résidente en France depuis 1995, elle joue dans plusieurs formations  de musique ancienne tels que La Fenice (dir.Jean Tubéry), Les Arts FlorissantsLe Poème Harmonique, Akadêmia (dir. Françoise Lasserre), Suonare e Cantare (dir. Jean Gaillard), et elle participe régulièrement dans des productions d’opéra et d’oratorio en Allemagne (L’Orféo de Monteverdi et Gulio Césare  de Haendel à la Stadsoper Düsseldorf), en Espagne (L’incoronazione di Poppea avec L’Orchestre baroque de Séville), en Suisse (La Calisto de Cavalli (2010) au Grand Théâtre de Genève) ou en France (Rappresentazione di Anima e di Corpo à Ambronay, L’Orféo avec la compagnie Arcal, et L’Ormindo de Cavalli, L’incoronazione di Poppea et L’Egisto (2011-2012) avec Les Paladins. En tant que soliste elle a joué le Concerto pour harpe de G.F. Haendel avec l’orchestre Concerto Köln.

Elle enseigne la harpe baroque au Conservatoire à Rayonnement Régional de Versailles ainsi que la basse continue au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, ayant enseigné également pendant 12 ans au  Conservatoire à Rayonnement Régional de Toulouse et au Centre Supérieur de Musique  (Musikene) du Pays-Basque à San Sebastián (Espagne).

Elle a enregistré des nombreux CD : notamment avec l’ensemble «Le Poème Harmonique» (Vincent Dumestre) sur des musiques de Domenico Belli, un disque qui a remporté les meilleures récompenses de la Presse et le Diapason de l’année 1999, ainsi que des disques sur Estienne MouliniéIl Fasolo, des chansons françaises Plaisir d’amour, et Monteverdi et Marazzoli (2010)  eux aussi chaleureusement accueillis; avec le haute-contre Philippe Jaroussky un disque Benedetto Ferrari et Le Tombeau de Marin Marais avec l’ensemble À Deux Violes Esgales et  Daphné sur les ailes du vent avec l’Ensemble XVIII-21 (2010), concert mis en spectacle.
Son dernier enregistrement est avec Les Arts Florissants : Madrigaux de Monteverdi (Vol.2 Mantova)

Pour le Musée de la Musique à Paris elle a enregistrée sur une des toutes premières harpes à pédales (1726) attribué à Hochbrucker, des musiques destinées à l’exposition permanente de cet instrument.

Avec Rémi Cassaigne elle est membre fondatrice de l’ensemble  La Gioannina qui a enrégistré un CD « E che vuoi più ? » avec des musiques inédites du compositeur Orazio Michi Dell’Arpa.